l'actualité de la semaine...

Voici notre revue des médias, découvrez à chaud les événements et les infos à ne pas manquer.
en détail
enregistrer
la lettre d'actualité
expositions
infos
salons
la toile de l'art
"expositions"
MARIE SABAL-LECCO Exposition personnelle
Jusqu'au 23/04/2006

L'ESPACE CANOPY expose Marie SABAL-LECCO jusqu'au 23/04/06. Vernissage le Jeudi 6 Avril 2006 à 19h.
Ouvert le samedi de 11h30 à 19h00 et le dimanche de 11h30 à 18h00 + jours en semaine selon l'INFOLINE 06 06 72 26 67.
Peintre d'origine camerounaise, Marie SABAL-LECCO est peintre expressionniste. Elle peint essentiellement des personnages sur une palette de couleurs chaudes et vives. Le style est abouti et précis. La matière est l'acrylique sur toile. Les thèmes sont variés : la fraternité entre les peuples, la famille et la maternité, la lutte contre la discrimination et la violence.
Chaque toile est un émerveillement ; une énergie singulière sort de cette toile, de ces couleurs, de ces répétitions de mouvements ou bien encore de ces personnages sympathiques et joyeux.
Contact presse : 06 88 31 18 94

ESPACE CANOPY
19 RUE PAJOL
75018 PARIS
FRANCE
Tél. +33 6 06 72 26 67
Fax. +33 1 55 79 70 74
mail : chferron@voila.fr

David JAMIN, peintre & Dominique CAMPANA, Maître-verrier David JAMIN, peintre & Dominique CAMPANA, Maître-verrier
Jusqu'au 29/04/2006

David JAMIN (Peintre) :
David Jamin présente une série "d'Introportrait" ; vibrant témoignage d'une quête intime. Les oeuvres présentées pour cette exposition sont une mise en scène dont la genèse trouve sa source dans la représentation du soi. Principalement il s'agit ici pour l'artiste de saisir les termes mouvants que recèlent nos visions kaléidoscopiques de l'Être. L'aspect stylistique de certains travaux témoigne d'une grande virtuosité du trait. Ces visages souvent angéliques évoquent un apaisement intérieur troublant, prisonnier d'une virginité consentante. Le trait est nerveux, ample, brusquement abrupt. De subtils remous graphiques viennent ponctuer l'expression soudain figée.
David Jamin travaille dans une notion de série. Inlassablement surgissent des visages nimbés d'une lumière spectrale. Chaque portrait nous interroge en un déluge d'images affirmant que le miroir du soi est toujours celui d'un autre. Une complicité familière et éloquente s'instaure en dépit du silence assourdissant à laquelle le sujet est convié. L'artiste se révèle le messager d'une éternité repentie et d'une vision rassurée, guérie de tous nos maux imaginaires. L'autoportrait serait-il la dernière et la plus nécessaire des icônes ?
 
Dominique CAMPANA (Maître-verrier) :
Depuis des millénaires, le verre naît de l'alchimie du sable et du feu. Le souffle et la main de l'homme font la différence. Digne fils de son célèbre père, Ange Campana, Dominique perpétue la tradition des Maîtres verriers. Dès l'age de 9 ans, Dominique commence à évoluer dans cet univers. Le verre s'obtient par la fusion à une température très élevée de silice pure issue du sable. Les verriers de l'Antiquité avaient découvert comment obtenir le verre coloré. La palette s'est élargie au fil du temps, les outils ont évolué, mais la technique est la même. Ce sont des gestes millénaires que répètent ce Maître verrier.
Dominique Campana travaille cette matière comme un peintre. Il mélange des couleurs, des textures différentes, avec des inclusions d'émaux, d'or, de rubis, de corail et d'autres oxydes métalliques. Ainsi vous serez bouleversé par des pièces aux formes ondulantes. Les nuances chromatiques sont gourmandes, du bleu cobalt au vert absinthe, en passant par le beau rouge sombre du grenat.

GALERIE VOGHERA
4 rue du Tribunal
04100 Manosque
FRANCE
Tél. + 33 4 92 71 16 76
Fax. + 33 4 92 71 16 76
mail : galerie@voghera.fr
web : http://www.voghera.fr

BERNARD HERBECQ, Construire des meubles, 1975-85. BERNARD HERBECQ, Construire des meubles, 1975-85.
Du 08/04/2006 au 06/05/2006

Cet architecte Liégeois s'est fait connaître par sa première maison personnelle, conçue dès la fin de ses études et réalisée en auto-construction. Elle doit beaucoup aux réalisations des charpentiers Américains, mais n'est pas sans rappeler cette architecture vernaculaire Belge faite d'ajouts successifs. Une manière de construire partagée par cet autre architecte Belge, Lucien Kroll. L'habitation est conçue comme une succession de maisonnettes au caractère distinct, résultat de l'improvisation inhérente au mode de construction et au recyclage de composants de construction usagés. Cette juxtaposition donne à cette maison un catalogue d'humeurs architecturales. Mais cette maison est aussi le réceptacle d'un mobilier conçu et façonné par l'architecte qui confesse avoir hésité un moment à faire de la création de meubles son activité principale. C'est dire si le résultat de ses recherches formelles et structurelles requises par la conception de ce mobilier trouve un prolongement logique dans l'architecture. Au travers de la forme il cherche à allier organicité et souci de la symétrie. Il développe une géométrie savante et énigmatique qui rappelle les masques africains. L'intensité formelle du mobilier est amplifiée par la force de la matière. Car chez Bernard Herbecq la matière est brute, rugueuse, et ses aspérités renforcent le caractère massif et clos de l'objet construit.
Ces travaux, entrepris dans les années 1975 à 1985, sont orientés vers des techniques de construction et de montage simples où la structure et l'emboîtement remplacent les assemblages compliqués. S'appuyant sur la fonction, Bernard Herbecq joue sur les éléments pour donner à l'objet son caractère sculptural, sa force poétique, où se mêlent l'affirmation de l'axe, la fermeté de la structure (montants et traverses en bois, tirants en acier, feuilles de contre-plaqué), la douceur de la peau (bâches, filets, satin), et la vie des petites choses (boulons, poignées, tiroirs, portes).
Armoire dite "Hibou". 1976-77. Cadre inférieur et supérieur en hêtre section 50/50. Portes et parois en multiplex 18mm. Aux angles: liaisons-serrage des cadres au moyen de 4 ronds d'acier 12mm. Aux portes: soufflet-charnière en bâche écrue. Petits miroirs circulaires. 205x118x61cm
Vernissage le samedi 8 Avril.

GALERIE BERNARD BOUCHE
123, rue Vieille-du-Temple
75004 Paris
FRANCE
Tél. + 33 1 42 72 60 03
Fax. + 33 1 42 72 60 51
mail : info@galeriebernardbouche.com
web : http://www.galeriebernardbouche.com

Les impressions orientalistes de Yann LETESTU Les impressions orientalistes de Yann LETESTU
Du 08/04/2006 au 06/05/2006

Très jeune, Yann LETESTU a sillonné les mers en voilier... périples qui lui laisseront le goût des "ailleurs"...
Depuis une dizaine d'années, l'Orient habite les pinceaux de Yann LETESTU. Un sujet que le peintre décline aussi bien à l'huile, à l'acrylique qu'à l'aquarelle, sur des supports tout aussi variés: toiles, cartons, papiers anciens chinés chez les antiquaires et les libraires.
Ses personnages, juste esquissés, rappellent les croquis de Delacroix au Maroc tandis que ses marines, aux chaudes tonalités, nous invitent à l'embarquement pour une croisière sur le Nil ou vers la route des Indes... Un beau voyage qui exhale, sous le pinceau de Yann LETESTU un charme intemporel et une sérénité poétique.
Ce jeune peintre, dipômé de l'Institut des Arts Plastiques d'Orléans, a réalisé des décors d'opéra et des illustrations pour l'édition.

Galerie des SABLONS
13 rue de Siam à Saint-Servan
35400 SAINT-MALO
FRANCE
Tél. +33 2 99 82 33 40
Fax. +33 2 99 82 65 63
mail : galerie.sablons@wanadoo.fr
web : http://galeriedessablons.com

Eloge de la pfuitt Eloge de la pfuitt
Du 06/04/2006 au 28/05/2006

L'espace public pour terrain d'investigation...
Artiste plasticien, récemment diplômé des Beaux arts de Lyon en "Design d'espace public", François CINI mène depuis plusieurs années une recherche active quant à la matière urbaine. Les notions de quartiers, de territoire, les modes de déplacement urbain, le bâti, les architectures, l'habitant sont en coeur de sa réflexion et de son travail plastique.
François Cini réalise des interventions par la mise en jeu du corps comme élément perturbateur dans des contextes de mobilité. Il procède par ailleurs à des prélèvements (dessin, photographie, écriture) pour ensuite proposer des situations de décalage réinjectables dans le réel.
Il effectue pour l'occasion un état des lieux de ses recherches sur 6 villes arpentées depuis 2001 : Toulon-Pékin-Lyon-Bruxelles-Mexico-Budapest.
Une attitude "idréaliste" tentant de revigorer le quotidien de notre environnement urbain.
François CINI est cofondateur du collectif lidiotduvillageglobal
Site : www.lidiotduvillageglobal.net

IDETH, Ecole d'art, groupe EAC Paris
11, place Croix-Paquet
69001 Lyon
FRANCE
mail : solidarte@free.fr

Genèse
Du 06/04/2006 au 06/05/2006

La galerie Norbert Pastor ouvre ses portes avec une exposition du sculpteur Jacky Coville, un artiste français internationalement connu dans le monde de la céramique. L'exposition comprend une quinzaine de sculptures de différentes tailles, en terre cuite brute d'émaillage ou fortement colorée.
Coville peuple son jardin d'Eden de formes abstraites, végétales ou très librement figuratives donnant ainsi de la Genèse une interprétation très singulière, plus impertinente et ludique que fidèle au texte biblique. Il raconte une métamorphose de la matière. De trois grosses boules de terre cuite naissent Adam, Eve, les femmes, les arbres, les fleurs, les grenouilles, le serpent, le chat, le loup... Cette évolution s'accomplit aussi par l'apparition progressive de la couleur sur les pièces, qui deviennent plus bigarrées, plus géométriques au fur et à mesure que l'on avance dans l'exposition.

Galerie Norbert Pastor
6 rue Valperg
06000 Nice
FRANCE
Tél. +33 4 93 80 83 52
Fax. +33 4 93 80 43 95
mail : galerie.norbertpastor@wanadoo.fr

"infos"haut de page
TOTEM et TOO-SHORT - APPEL A CANDIDATURE  TOTEM et TOO-SHORT - APPEL A CANDIDATURE
Du 11/06/2006 au 09/07/2006

L'ESPACE DIALOGOS, 500m2 aux portes de Paris, consacrés à la promotion des arts contemporains, invite les artistes professionnels à participer à l'exposition 2006 : "TOTEM et TOO-SHORT"
Cette manifestation présentera :
- des sculptures et des installations sur le thème du TOTEM , (faisant suite aux deux précédentes expositions TOTEM sans TABOU, 2004 et 2005)
- des films vidéo "trop courts" (de 2 à 6 minutes), affirmant un caractère de recherche artistique hors circuit publicitaire.
Les oeuvres sculpturales et les installations seront posées au sol ou suspendues à l'intérieur des galeries couvertes sous plus de 7m de haut, ou bien à ciel ouvert dans un patio privé de 120 m2.
Choix libre des matériaux et des supports (de préférence pérennes pour l'extérieur).
Hauteur minimale pour les sculptures : 160 cm
Les films numériques enregistrés sur DVD seront présentés autour des créations vidéo récentes de VEADAKIS, dans les alvéoles du sous-sol : 250 m2 aménagés à cet effet. Projection possible sur les murs blancs (hauteur utile 230 cm, largeur 300 cm et plus).
Ceux qui le souhaitent peuvent proposer un projet multimédia.
Dates d'exposition : du 11 juin au 9 juillet
Dépôt des oeuvres : du 29 mai au 6 juin
Les dossiers sont à transmettre par Email ou par courrier postal et devront comprendre :
- un court CV avec adresse postale, Email, et Téléphone
- votre proposition accompagnée d'un petit texte sur votre démarche actuelle
- 3 photos d'oeuvres récentes, pour TOTEM (si envoi par Email, les images devront être au format .JPEG en résolution 72 dpi, environ 10 cm x15 cm)
- photogrammes ou extraits de votre vidéo (en Quick Time Internet, ou enregistré sur CD ou DVD)
Date limite de présentation des dossiers : 15/04/06
Vous pouvez prendre un premier contact en laissant vos coordonnées et celles de votre site à :
dialogos.art@wanadoo.fr
Pour plus d'informations sur l'Espace DIALOGOS aller sur :
http://www.espace-dialogos.com

Galerie Espace Dialogos
10, rue Raspail
94230 CACHAN
FRANCE
Tél. +33 1.45.46.62.02
Fax. +33 1.45.46.62.02
mail : dialogos.art@wanadoo.fr
web : http://www.xiradakis-vea.com/auj.asp

Royal Wedding expanded Royal Wedding expanded
Jusqu'au 30/04/2006

Royal Wedding est un essai vidéo sur les rapports au réel dans les pratiques artistiques contemporaines, l'infotainment et autres formats associés.
Expanded élargit l'exposition avec de nouvelles propositions artistiques.
Les artistes investissent les différents espaces de l'appartement, prolongeant la réflexion engagée par l'essai-vidéo avec des photographies, une pièce sonore, des installations... : Julien Audebert, Philippe Million, Yann Sérandour, Julien Crépieux et Ottoanna ainsi que la plateforme L'Appareil.
La Séance (dimanche 9 avril à 17h) est une projection de vidéos et films d'artistes (Guillaume Ségur, Marie Voignier, John Smith, Brice Dellsperger).

Association Console
Connecting-Art
75011 Paris
FRANCE
Tél. +33 143 562 822
mail : c.o.n.s.o.l.e@free.fr
web : http://c.o.n.s.o.l.e.free.fr

"salons"haut de page
60e Salon des Réalités Nouvelles 60e Salon des Réalités Nouvelles
Du 11/04/2006 au 17/04/2006

Le Salon des Réalités Nouvelles est une manifestation non commerciale qui s'appuie sur l'historique de l'Abstraction et de ses différents courants en permettant chaque année au plus grand nombre d'exposer. Animé par des artistes depuis sa création en 1946, le Salon des Réalités Nouvelles est le Salon de l'Abstraction, dans tous ses courants et ses marges.
Pour sa soixantième édition, le Salon des Réalités Nouvelles célèbre une quinzaine d'artistes internationalement reconnus qui ont apporté leur soutien au Salon par le passé ou représentent une tendance actuelle de l'Abstraction comme :
Karel Appel - Carmelo Arden-Quin - Jacques Busse - Carlos Cruz-Díez - Albert Féraud - John Hoyland - Albert Irvin - Maria Manton - Antoine de Margerie - Louis Nallard - Aurelie Nemours - Jean-Pierre Rives - Pierre Soulages - Gérard Traquandi...
Aux côtés de ces illustres invités, quatre cents artistes ? préalablement reçus par le comité du Salon ? présentent chacun une oeuvre, dans un accrochage soigné impliquant volontairement le dialogue d'une oeuvre à l'autre. Ce parti pris du Salon, depuis plus d'un demi-siècle, montre qu'en juxtaposant des vecteurs de l'Abstraction plus ou moins conflictuels (de l'Abstraction lyrique à l'Art abstrait géométrique, de tous les différents courants abstraits jusqu'à ses nouveaux territoires...), l'Abstraction crée encore débat aujourd'hui.
Le Salon des Réalités Nouvelles redéfinit la façon de montrer une oeuvre, puisqu'il n'est pas le lieu de l'atelier, ni celui de la galerie ou du musée. Le Salon est un lieu de découverte, un intermédiaire nécessaire pour les artistes, qui permet un autre rapport à l'oeuvre, un autre temps pour la critique ou le marché de l'art, et se légitime ainsi en tenant une place essentielle dans le paysage artistique français.
Du 11 au 17 avril 2006, la soixantième édition du Salon des Réalités Nouvelles se déroule à nouveau dans le cadre spacieux des salles d'expositions du Parc Floral de Paris.
Pour célébrer ce soixantième anniversaire, un jury récompensera deux artistes présents sur le Salon en décernant un Prix Philippe Marin, et un Prix Canard-Duchêne, chacun d'un montant de 1500 €.

60e Salon des Réalités Nouvelles
Parc Floral de Paris
75012 Paris
FRANCE
web : http://www.realitesnouvelles.org/

"la toile de l'art"haut de page
OSSABA Le coup de coeur de la semaine : OSSABA

Les oeuvres d'Ossaba sont composées de figures mythologiques et d'éléments qui dialoguent entre eux. Sa démarche a des sources "transculturelles": iconographie chrétienne et juive, cultures amérindiennes et européennes. Aussi multiples que ces influences sont les techniques et les matériaux employés (variété de supports, toile, verre, carton, bois, etc.).
Web : http://www.ossaba.com/

<< semaine précédente semaine suivante >>