l'actualité de la semaine...

Voici notre revue des médias, découvrez à chaud les événements et les infos à ne pas manquer.
en détail
enregistrer
la lettre d'actualité
expositions
événements
infos
la toile de l'art
"expositions"
Henrik Plenge Jacobsen , Manhattan Engineering District Henrik Plenge Jacobsen , Manhattan Engineering District
Du 17/05/2007 au 07/10/2007

Une des particularités du travail de l'artiste danois réside dans la façon dont celui-ci agit comme une mauvaise conscience. Mettant en valeur un sentiment diffus de crise sociale et de malaise existentiel, il interroge et dresse les symptômes d'une atmosphère et d'un climat apocalyptique. Parfois provocateur, Henrik Plenge Jakobsen conçoit l'art comme un espace critique, le lieu d'une remise en question de valeurs et de données.
Pour le Frac des Pays de la Loire, Henrik Plenge Jakobsen présentera une oeuvre inédite, spécialement produite pour le lieu à travers laquelle il questionne la production de la première bombe atomique conçue aux Etats-Unis dans les années quarante.

FRAC des Pays de la Loire
La Fleuriaye
44470 Carquefou
FRANCE
Tél. + 33 2 28 01 50 00
Fax. +33 2 28 01 57 67
mail : contact@fracdespaysdelaloire.com
web : http://www.fracdespaysdelaloire.com

POLYVISIONS ET METAMORPHIES 2007 POLYVISIONS ET METAMORPHIES 2007
Du 20/05/2007 au 30/06/2007

ESPACE DIALOGOS présente "Polyvisions et Métamorphies"
du 20 mai au 30 juin 2007 du mardi au samedi de 14h à 19h
L'exposition "Polyvisions et Métamorphies", sur le double, le multiple, le clone et ses dérives métamorphiques, présentée à l'ESPACE DIALOGOS, réunit sur 750 m2, les oeuvres de 25 artistes, praticiens des techniques contemporaines : vidéo, photographie, digigraphie, et installation.
Ce thème s'adresse plus particulièrement à l'image plurielle :
Polyvisions : fascination des variations sur un thème et des déclinaisons chromatiques ou métamorphiques de l'image ...
Métamorphies : le corps humain, ses manifestations troublantes, immobiles ou mouvantes : apparences, transparences, "disparences", déformations, transformations...
Des corps mutants de Lionel Bayol-Thémines à l'installation déroutante " La Belle o bois dormant " de Viviane RIBERAIGUA, en passant par " Toporgraphie ", une oeuvre vidéo-sculpture de Gustavo Kortsarz et Jack Vanarsky, l'exposition "Polyvisions et Métamorphies" offre une "galerie" d'oeuvres qui balayent le champ des perceptions inédites en interrogeant notre rapport à la manipulation de l'image et de l'être biologique.
Dans le cadre de cette exposition, la Galerie ESPACE DIALOGOS participe du 20 mai au 6 juin 2007 à l'évènement culturel intercommunal "Présence Vidéo" qui se déroulera dans plusieurs villes du Val de Bièvres.
LES ARTISTES : Franck ASLAN, Pascal BAUER, Lionel BAYOL-THEMINES, Daphné DEJAY, Kwang-hee LEE, Chun-Yi CHANG, Cynthia CHAZAL, Audrey COIANIZ, Nicole DAVY, EDITH, Frédéric GARNIER, Roman GORSKI, HERESIDORE, Gustavo KORTSARZ et Jack VANARSKY, Guillaume KRICK, Estelle LAGARDE, Lucinda LUVAAS, MA.JU, Gala MARTINOIA, Anna MIKKE-FRANCO, Jae-Bum MYOUNG, Viviane RIBERAIGUA, VEADAKIS, Claudia VIALARET.

ESPACE DIALOGOS - Galerie d’Arts Contemporains
10, rue Raspail
94230 CACHAN
FRANCE
Tél. +33 1.45.46.62.02
Fax. +33 1.45.46.62.02
mail : dialogos.espace@wanadoo.fr
web : http://www.espace-dialogos.com

Nouveaux Nomades Nouveaux Nomades
Jusqu'au 23/06/2007

"Nouveaux Nomades" réunit dix créateurs venus des univers de la mode et du design : BARBARA BUI, JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC, MATALI CRASSET, MARITHÉ + FRANÇOIS GIRBAUD, ANNE VALÉRIE HASH, MICHEL KLEIN, CHRISTIAN LACROIX, VÉRONIQUE LEROY, ISABEL MARANT, KENZO TAKADA.
Ces créateurs s'installent à la Galerie des Galeries et proposent leurs interprétations sensibles du concept de nomadisme. Dans une mise en scène colorée et spectaculaire de Matali Crasset, les objets et installations de chacun des créateurs investissent l'espace dédié à la création contemporaine des Galeries Lafayette.

Galerie des Galeries
40 Bd Haussmann
75009 Paris
FRANCE
Tél. +33 1 42 82 81 98
mail : galeriedesgaleries@galerieslafayette.com
web : http://galerieslafayette.com

White out White out
Jusqu'au 30/06/2007

Déstructurer la réalité, ôter à la vue et à l'objectivité des éléments essentiels. Paul Vinet crée des instantanés de la ville, presque des cartes postales idylliques d'une mégapole qui ne dort jamais. Ensuite, loin des bruits et de la fureur, l'architecte détache de l'image, efface et supprime des décors, des publicités, des néons, des messages. Résultat, il laisse à nos yeux le soin de redistribuer ce qui n'existe plus. Sans trucage ni machine cela donne cette impression de recherche perpétuelle, de travail inachevé. Et pourtant...

NKA gallery
Avenue Louise 110A
1050 Bruxelles
BELGIQUE
Tél. +32 475235538
mail : info@nka-gallery.com
web : http://www.nka-gallery.com

Exposition Serge Lhermitte, Pascal Lievre / Alexis Amen & Stéphane Trois Carrés Exposition Serge Lhermitte, Pascal Lievre / Alexis Amen & Stéphane Trois Carrés
Jusqu'au 02/06/2007

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION : "Serge Lhermitte, Pascal Lièvre / Alexis Amen & Stéphane Trois Carrés"
Synesthésie accueille Serge Lhermitte, Pascal Lièvre, Alexis Amen et Stéphane Trois Carrés pour une présentation d'extensions in situ des oeuvres en ligne La ville en perspective, Sinthomatic et Electronic Wall Papers. L'ensemble de la collection du Centre d'art virtuel de Synesthésie est également présenté. Exposition du 16 mai au 2 juin 2007 Ouverte du lundi au samedi de 14h00 à 18H30 et sur rendez-vous au 01 40 10 80 78. En collaboration avec Michaela Bleuel et Michèle Jans, étudiantes en Master 1 Arts plastiques à l'Université Paris 8, dans le cadre du cours "Exposition(s)" de Jérôme Glicenstein.

SYNESTHESIE
15 rue Denfert Rochereau
93200 Saint Denis
FRANCE
Tél. + 33 1 40 10 80 78
mail : mobilites@synesthesie.com
web : http://www.synesthesie.com

Un arc-en-ciel dans le Jardin du Luxembourg Un arc-en-ciel dans le Jardin du Luxembourg
Jusqu'au 23/05/2007

"ArcEnCielage" (www.arcencielage.com), l'installation plastique qui habille des centaines d'arbres parisiens aux couleurs de l'arc-en-ciel et sur lesquels sont inscrits 1000 prénoms, symbolisant le "Vivre Ensemble", vient de quitter la piazza du Centre Pompidou pour colorer le Parc du Luxembourg, du 15 au 23 mai 2007.
Conçu et développé au sein de l'IMPRO "Faites des couleurs !", sous l'impulsion de Sébastien Lecca, artiste peintre plasticien, ArcEnCielage se veut un support d'expression et d'échange pour 40 adolescents porteurs d'un handicap mental, scolarisés au sein de l'Institut Médico PROfessionnel (IMPRO-APAJH). Leur enthousiasme pour les pratiques artistiques et la dimension collective du projet ont pour objectif premier de favoriser le changement de regard de notre société sur le handicap.
L'inauguration dans le Parc du Luxembourg, ouverte à tous, a lieu le mardi 15 mai à 14h, en présence de représentants du Sénat et de la Mairie de Paris notamment.
Le quatuor à cordes "CAPRICCIO" du CNR de Boulogne, composé de Constance Ronzatti (1er violon), Stéphanie Padel (2ème violon), Maxence Grimbert (altiste) et Jérémie Billet (violoncelliste), sous la direction d'Hortense Cartier-Bresson, interprètera pour l'occasion l'opus 95 en fa mineur du quatuor "Serioso" de Beethoven.
Enfin, l'exposition de peintures "Sébastien Lecca et les ArcEnCieleurs" se poursuit jusqu'au 31 mai à la galerie JM'Arts (36, rue Quincampoix paris 4ème). Vous pourrez y découvrir les peintures modulaires de Sébastien Lecca et l'étonnante sculpture musicale des jeunes de l'Impro "Faites des couleurs".

JARDIN DU LUXEMBOURG
Allée Saint Michel
PARIS
FRANCE

Guy DELAROQUE Guy DELAROQUE
Jusqu'au 31/05/2007

Guy DELAROQUE découvre à 14 ans les Impressionnistes au Jeu de Paume. C'est pour lui le début d'une longue histoire qui va le mener de l'Ecole des Beaux Arts aux ventes de l'Hôtel Drouot, grâce à deux experts parisiens en art contemporain. Après avoir consacré plusieurs années à l'architecture ? qu'il considère comme intimement liée  à sa peinture en ce qu'elle travaille les rapports de l'espace, de la forme et du fond? Guy DELAROQUE s'est voué exclusivement à sa peinture . Son travail à l'huile sur des formats divers (allant jusqu'aux panneaux de 3,5m par 2m) s'accompagne d'une recherche sur l'imaginaire.

Espace d'ART société ACRI
suivre accés N° 14
06900 Sophia Antipolis
FRANCE

"événements"haut de page
Artsénat 2007 : Femme y es-tu ? Artsénat 2007 : Femme y es-tu ?
Du 19/05/2007 au 23/09/2007

Pour cette huitième édition, Artsénat, événement annuel organisé par le Sénat, accentue sa volonté de promouvoir l'art vivant. A la fin du printemps, une double exposition d'art contemporain se tient chaque année à l'orangerie du Sénat et dans le jardin du Luxembourg. Une personnalité se voit confier une "carte blanche" pour présenter un parcours original privilégiant les courants les plus variés de la création contemporaine. Cette année, deux femmes ont accepté l'invitation d'Artsénat et proposent une exposition conçue en trois parties – l'espace d'exposition dans l'orangerie, les groupes de sculptures dans le jardin, et un événement autour des statues des reines de France – intitulée Femme y es-tu ?
Iléana Cornéa, philosophe et critique d'art, et Laurence d'Ist, historienne d'art, convient 45 artistes français et étrangers à s'exprimer sur diverses représentations de l'identité féminine. Les deux commissaires d'exposition proposent une évocation des différentes figures symboliques et culturelles de la femme, de ce qu'elle incarne dans la culture collective occidentale, de la mythologie à la société actuelle, sans jamais vraiment la dévoiler. La femme se manifeste, elle ne se montre pas.
Avec son titre emprunté au monde de l'enfance et à une célèbre comptine, Femme y es-tu ? invite le visiteur à une partie de cache-cache, où la femme n'est justement pas celle que l'on croit, ni là où on l'attend.
L'atmosphère créée dans l'orangerie du Sénat est propice à montrer des oeuvres où l'on soupçonne mystères, aspirations, idées, valeurs, force et ruse de la femme. De la figure politique de la femme à la tradition culturelle qu'elle perpétue, de son imaginaire, à travers des oeuvres oniriques et symboliques, à l'idée des origines et d'éternité, la femme est au coeur de chaque oeuvre présentée : peintures, photographies, installations, sculptures et films.
Les sculptures monumentales, installées tout l'été dans le jardin du Luxembourg, font écho à celles exposées dans l'orangerie. Pour renforcer l'impact des oeuvres en extérieur, les artistes présentent cette année plusieurs sculptures, réparties sur les pelouses, dans les arbres et les allées du jardin, tandis que la fontaine Médicis sert à nouveau d'écrin à une installation originale.
L'événement de cette édition 2007 est l'intervention de dix créateurs autour des statues des reines de France, situées près du grand bassin. Par les installations des artistes, les reines endormies du jardin se réveillent. Marie de Médicis, doyenne des lieux, retrouve son éclat sous l'élégance d'une création haute couture de Franck Sorbier.
Enfin, comme tous les ans, sous une tente installée spécialement dans le jardin du Luxembourg, des ateliers d'arts plastiques permettent aux enfants de s'exprimer et de créer librement autour du thème de l'exposition Femme y es-tu ? avec la complicité des artistes exposant à Artsénat.
Orangerie du Sénat : du 19 mai au 17 juin 2007 - tous les jours de 11h à 19h
Jardin du Luxembourg : du 19 mai au 23 septembre 2007 - tous les jours du lever au coucher du soleil
Commissaires d'exposition : Iléana Cornéa, philosophe et critique d'art - Laurence d'Ist, historienne d'art
Relations presse : Olivier Gaulon, olivier.gaulon@wanadoo.fr

Orangerie du Sénat / jardin du Luxembourg
19 bis rue Vaugirard
75006 Paris
FRANCE
Tél. + 33 1 45 23 31 52
web : http://www.senat.fr/evenement

"infos"haut de page
CORPS TRANSFIGURÉ, CORPS DEFIGURÉ (la chronique mensuelle de Bertrand Naivin)

Trois tableaux. Le Printemps de Botticelli (1482), le bain turc d'Ingres (1862), et les demoiselles d'Avignon de Picasso (1907). Trois tableaux comme autant d'illustrations d'une rupture que cristallisa le corps moderne. Dans les deux premiers, le nu incarne encore en effet le Beau, l'Idéal. Mais alors que le corps féminin reste allégorique chez Botticelli, figurant la symbiose entre l'homme et la nature, la venue du Printemps comme la gloire de Vénus, le père du Néo-classicisme le fait quant à lui entrer dans une réalité bien plus prosaïque. A la fraîcheur végétale celui-ci préférera la moiteur d'un hammam. Toutefois, cette réunion improbable de femmes nues qui évoque au travers du harem ces deux phantasmes masculins que sont le polygamisme et l'homosexualité féminine, Ingres l'adoucit, l'esthétise, en faisant de ce tableau une sorte de synthèse de son oeuvre. Alanguies ou jouant de la musique, elles représentent le mariage de l'Art et de l'érotisme, caractéristique de son esthétique.
Au contraire de cette tradition, les Avignonnaises que peint Picasso en ce début de 20ème siècle se trouvent bordellisée. Déformées, maltraitées, elles ne représentent plus aucune vertu mais s'exhibent fièrement et provoquent. De même, la destruction de leur face et de leur corps accentue en annihilant leur caractère idéel, et affirme ainsi leur carnation hypersexuée. Non plus icônes mais monstres orgiaques, elles illustrent l'animalité de nos pulsions sexuelles en s'affichent putes et non plus muses.
Aussi pouvons-nous y voir comme une nouvelle image du corps féminin. Transcendance de la matière, ivresse du banal, beauté du vulgaire, l'humanisme de bordel à l'oeuvre dans ce tableau ouvre en cela une nouvelle ère, celle de la transfiguration du corps défiguré.
Bertrand Naivin, le 14 mai 2007

"la toile de l'art"haut de page
objectif-culture.com Le coup de coeur de la semaine : objectif-culture.com

objectif-culture.com est une plateforme consacrée aux réseaux d'informations, à l'emploi et à la veille informative dans les secteurs de la culture et des nouvelles technologies de l'information et de la communication

web : http://www.objectif-culture.com/

<< semaine précédente semaine suivante >>